Trottinettes, quelle réglementation ?

Les nouveaux Engins de Déplacement Personnels (EDP), motorisés ou non, et les vélos avec ou sans assistance électrique, sont de plus en plus utilisés dans les agglomérations qui s’adaptent aux nouveaux modes de déplacement durables, en créant des liaisons douces.
Juridiquement, ces nouveaux appareils motorisés tels que les trottinettes électriques, hoverboards, gyropodes et autres pouvaient circuler dans l’espace privé uniquement.

En pratique, ces nouveaux engins ont pris toute leur place dans les villes comme alternative aux voitures, aux transports en communs… Or l’utilisation de ces EDP motorisés dans l’espace public se fait hors de toute réglementation créant de l’insécurité pour les usagers, pour les piétons, pour les automobilistes.

Face aux nombreux accidents, la réglementation concernant les EDP a évolué et devient plus ferme avec le décret du 23/10/2019. Des règles de circulation et de sécurité doivent désormais être respectées sous peine d’amendes.

  • en agglomération les conducteurs d’EDP doivent circuler sur les bandes ou pistes cyclables,
  • hors agglomération, la circulation des EDP est interdite sauf voies vertes et pistes cyclables.

Tout conducteur doit porter un casque conforme, porter un gilet de haute visibilité, porter sur lui un dispositif d’éclairage supplémentaire, circuler de jour comme de nuit avec des feux de position de son engin allumés, être âgé d’au moins 12 ans et ce genre d’engin ne peut transporter qu’une personne.

Ces infractions de la 1ère à la 4ème classe peuvent donner lieu à des amendes maximum de 135 €.

Alors soyons tous responsables !